Communiqué de presse


Lors des vœux du 31 décembre 2013, le Président a proposé au nom du Gouvernement, un pacte de « responsabilité », lequel se résume en moins de charges pour les entreprises, moins de contraintes sur l’activité professionnelle…et surtout aucun engagement à prendre en direction des salariés.

Aujourd’hui, le dogme des « réductions et coupes » tant dans les dépenses que dans l’emploi et les salaires génère des dégats considérables.>br/>
Il est urgent et nécessaire de faire entendre la voix des femmes et des hommes au travail afin que les gouvernants prennent enfin des mesures de sortie de crise en permettant la réelle sécurisation / développement des emplois et surtout des organisations du pouvoir d’achat des salariés, seule garantie de relance économique et sociale.

Non, l’austérité salariale, la casse de la République, la mise en pièce de la sécurité sociale, le transfert dans le secteur privé du secteur public, ne sont pas des solutions.

Les voix de réduction de la crise actuelle passent par l’augmentation des salaires, l’augmentation des emplois au service de l’économie, l’amélioration des conventions collectives ou encore des régimes de solidarité dignes et que les cotisations soient bien du salaire différé.

Pour toutes ces raisons, l’organisation Force Ouvrière sera présente le 18 mars dans l’unité syndicale pour la défense des intérêts de toutes et tous, en manifestant après le rassemblement ( à 11h30 ) Place de la Bourse pour se rendre à la Préfecture.

Pour suivre l'actualité de UD FO 69 en temps réel, inscrivez-vous au flux RSS.