Archives – éditos du Secrétaire Général de l’UD FO du Rhône

Edito du Secrétaire Général de l’UD FO du Rhône, été 2014



F.O.dit tout haut, ce que beaucoup pensent…mais ne disent pas!



Oui les élections se sont succédées et quel que soit le scrutin, les résultats montrent un profond rejet des politiques économiques et sociales conduites.

F.O. revendique clairement que les pressions qui s’exercent sur le monde du travail (côté salariés) cessent pour que les femmes et les hommes qui génèrent des richesses et produisent, puissent recevoir leurs justes dus et reconnaissances.

Comment justifier:

– Qu’il faille s’en prendre aux conventions collectives nationales
– Qu’il faille attaquer les statuts dans les fonctions publiques
– Qu’il faille liquider des pans entiers du Code du Travail?


Malgré toutes les manigances, pressions multiples, mensonges, langue de bois ou propagande envers certaines Organisations Syndicales “Raisonnables”, NOUS,F.O. demeurons libres et indépendants.

L’austérité et les régressions voulues s’en prennent directement aux salariés et rien que pour cela, il convient d’être rebelles et défendre les droits de toutes et de tous.

Bon été avec l’UDFO 69.

Edito du Secrétaire Général de l’UD FO du Rhône, septembre 2013

Actualités d’avant l’été… ne garantissent pas du beau temps pour la rentrée !

Conférence sociale, récession, annonces en tous genres, austérité, chômage ou comment préparer les salarié(e)s à des choix inéluctables !!!

A FO, nous ne l’entendons pas ainsi.

La conférence sociale de fin juin 2013 annonce clairement les orientations sociales de la rentrée, véritables produits de choix stratégiques qui reposent sur les conséquences et impacts issus de la signature du pacte budgétaire Européen.

Libre et indépendante, l’Organisation FO n’est pas engagée par la feuille de route du gouvernement.

Au risque de se répéter, il est toujours essentiel de rappeler que FO dans ses choix comme dans ses actes a toujours voulu et su préserver sa liberté de ton, de réflexion et de revendications… et ce, quels que soient les gouvernants et les gouvernements…

Mais quelles sont les prévisions de la météo sociale pour la rentrée ?

Le 10 septembre, 4 organisations syndicales ont d’ores et déjà annoncé un appel à grèves et manifestations partout en France, pour que les Femmes et les Hommes au travail, les jeunes et les séniors, le secteur public et le secteur privé affichent clairement leurs revendications.

Pour FO, il s’agit de faire entendre la voix des salariés (es) sur l’augmentation des salaires, la compensation des exonérations patronales au bénéfice de la protection sociale, la fin de l’austérité génératrice de chômage et de récession, le refus de l’allongement de la durée de cotisation retraite car allonger la durée, c’est raccourcir la vie.

Oui, les Femmes et les Hommes en accomplissant leur travail (le contrat de travail), se génèrent ainsi des droits sociaux.

En République, la loi définit en termes précis et par des écrits, les règles d’application pour toutes et tous. Issus de la Liberté et de l’Egalité, considérés comme droits naturels et inaliénables, tous les droits en découlent.

Notre droit est tout le contraire du droit anglo-saxon, qui lui s’inscrit dans une logique à géométrie variable et qui en permanence jauge, rejuge ou redéfinit ce qui peut paraître équitable ou pourrait s’appliquer à une situation donnée !

Le syndicalisme Libre et Indépendant de FO est bien celui qui a conduit par des luttes et des négociations à reconnaître des droits aux salarié(e)s. Ces droits acquis collectivement s’appliquent à toutes et à tous et en ce sens, il s’agit bien de Solidarité.
Pour FO, le syndicalisme, c’est lorsque l’on décide de s’unir et de s’organiser, pour faire que lorsque l’on a un droit, on le fait respecter et la mobilisation du 10 septembre se place dans ce cadre.

Nous ne voulons pas que la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » ne soit qu’un slogan utilisé uniquement lors de fêtes et autres manifestations officielles, mais bien une réalité d’application pour les droits sociaux des Femmes et des Hommes au travail.

L’Union Départementale FO du Rhône espère que vous avez passé de beaux et bons congés d’été 2013.


L’édito du Secrétaire Général de l’UD FO Du Rhône – juin 2013

Depuis trop longtemps, les gouvernants successifs en France ont favorisé des mesures et logiques financières au détriment des aspects humains qui génèrent pour la plupart des pays d’Europe des difficultés économiques et sociales majeures et par conséquent, affectent les salarié(e)s.

FO ne cesse de dénoncer de telles orientations qui mettent en concurrence directe les entreprises françaises avec celles de pays aux droits sociaux ridiculement bas ou inexistants et pénalisent le marché français, donc l’emploi en France.

De tels choix, en privilégiant l’exploitation des salariés de ces pays là, enrichissant du même coup les grands groupes financiers, conduisent à une remise en cause insupportable des droits sociaux en France.

Pour FO ce n’est pas acceptable, car outre le fait d’aggraver la crise en général, l’austérité se place en prétexte à des chantiers qui remettent en cause les droits, l’égalité et, au final, la République elle-même dans son essence et ses fondamentaux.

La désindustrialisation, la dégradation forte des conditions de travail dans tous les secteurs, le service public qui est l’objet de marchandisation et d’atteintes en tous genres, la décentralisation acte III ou encore l’augmentation du chômage font l’actualité relative au monde du travail…

FORCE OUVRIERE analyse cette option comme l’aveu d’une faiblesse persistante du pouvoir d’achat qui ne permet plus d’assurer une bonne tenue des dépenses de consommation, confirmant du même coup la légitimité des revendications salariales portées partout par les syndicats FO.

Seule une réorientation de la politique économique dans le sens de l’augmentation des salaires et du pouvoir d’achat et donc de la consommation, de la relance par l’investissement et l’action publique et d’une autre répartition des richesses produites permettra d’enrayer la dégradation continue de la situation économique et sociale.

Notre département n’est pas épargné sur le plan de l’activité économique et le chômage touche des salarié(e)s de tous les secteurs.

Dans le cadre de la décentralisation et des volontés de certains « crocodiles du pouvoir », le Sénat a donné mardi son feu vert à la création au 1er janvier 2015 de la métropole de Lyon, première métropole française à compétences étendues, dans le cadre de l’examen en première lecture du projet de loi de décentralisation.

Reprenant un article récent « La métropole lyonnaise résultera de la fusion de la communauté urbaine de Lyon (le Grand Lyon) et de la portion du département du Rhône situé sur le périmètre urbain.
Elle sera dotée de compétences très étendues reprenant celles du département, principalement l’action sociale, mais aussi les compétences d’une intercommunalité, certaines compétences régionales, avec les financements afférents.
Les questions financières (transferts, dotations…) n’ont pas été jugées suffisamment abouties et les sénateurs, avec le gouvernement, ont décidé de mettre en place un groupe de travail pluraliste sur cette question pour affiner les propositions avant la fin de la navette parlementaire. »

FO a été la première Organisation qui a identifié les risques qui pèsent sur l’emploi et les conditions de travail des salariés, sur le fait que cette création de « super-structure » créerait de facto des inégalités conséquentes ou encore que, même si des économies d’échelle étaient réalisées, celles-ci n’impacteraient pas les charges fiscales ou autres sur les citoyens.

Les syndicats FO interviennent régulièrement lors de participations à des présentations du projet, dans les établissements concernés en pointant régulièrement les dangers de ces desseins, ce qui conduit à demander le retrait d’un tel projet.

FO, LE syndicat libre et indépendant.

Edito du Secrétaire Général de l’UD FO du Rhône, mai 2013

Le 1er mai 2013 s’est tenu le rassemblement traditionnel FO devant la plaque des Canuts.


Les Canuts sont bien la référence FO dans le Rhône pour le syndicalisme libre et indépendant qui est le nôtre et surtout qui s’inscrit dans l’axe premier des travaux d’une Organisation Syndicale, à savoir les revendications et la défense des intérêts matériels et moraux des Femmes et des Hommes au travail.


L’austérité demeure la pensée unique des tenants des pouvoirs tant politiques que financiers…


Partout en Europe, les salarié(e)s sont confronté(e)s à ces politiques d’austérité et en subissent les conséquences.


Les questions des salaires et pensions, la flexibilité telle que voulue par les signataires de l’accord scélérat du 11 janvier et dont une loi veut transposer les contenus, les réductions drastiques d’emplois dans le secteur public, les licenciements dans le secteur privé, les retraites, la protection et la dégradation des conditions de travail sont au cœur des préoccupations des salarié(e)s.


Les revendications de FO en général et de l’UD du Rhône ont été rappelées et en ce 1er mai, nous réaffirmons que les adhérent(e)s et militant(e)s portent haut et fort dans le secteur Public comme dans le secteur Privé, les valeurs de Force Ouvrière au quotidien.


Le Secrétaire Général de l’Union Départementale FO du Rhône, Pascal LAGRUE

L’édito du Secrétaire Général de l’UD FO Du Rhône – mars 2013

Madame, Monsieur,


Salariés, que vous soyez Femmes, Hommes, Séniors, Jeunes, ouvriers, employés, agents de maitrise, cadres, du secteur public ou du secteur privé, les valeurs et les actions de FO sont plurielles.
Elles se placent dans le cadre de la défense de vos intérêts matériels et moraux.
Et ce, pour toutes les questions de votre vie quotidienne. Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut…


Pour être efficace, il faut être organisé et être informé. C’est unis que nous pouvons nous faire entendre et nous faire respecter.


Notre avenir et celui de nos enfants, sont liés aux droits collectifs et individuels ainsi qu’au respect des droits sociaux qui sont les fondements effectifs des valeurs républicaines.


Le Code du travail, la Sécurité sociale, l’Enseignement et les Services publics, le secteur privé et les conditions de travail de tous les salariés sont les préoccupations journalières des militantes et des militants de Force Ouvrière.


Alors pour les défendre, pour nous défendre, nous développer mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenons notre avenir en main !


L’Union départementale FO du Rhône s’inscrit dans ces revendications, les revendications des salariés, nos revendications.


Une chose est certaine : en choisissant Force Ouvrière, chacune et chacun faites le choix d’une organisation qui saura vous aider à défendre vos propres intérêts.


L’UD FO du Rhône ce sont des femmes et des hommes libres dans un syndicat libre et indépendant.