Le froid n’altère pas les revendications …


Même lorsque les fêtes de fin d’années approchent FO demeure toujours dans l’action !

Après l’annonce par la Commission Exécutive Confédérale de l’organisation d’un meeting d’importance sur Paris, le 29 janvier 2014, FO s’attache à réaffirmer ses positions syndicales pour le respect des droits des salariés.

Oui, au plan interprofessionnel, FO ne confond pas unité d’actions et revendications communes avec ce que certains rêvent, à savoir un syndicalisme rassemblé.

Pour FO, seule compte la défense des intérêts matériels et moraux des salariés.

Oui, beaucoup d’opérations de type « bonnets rouges » tendent à vouloir tout mélanger et surtout amalgamer des revendications… qui ne sont pas communes !!!

FO ne confond pas « intérêt général » et « intérêt des salariés (es) !!!
La vocation d’un syndicat est la défense des intérêts des Femmes et des Hommes au travail et soyons certains que les employeurs ou encore les tenants des marchés savent bien faire valoir leurs propres intérêts…

Parmi les actualités en matière de négociations interprofessionnelles, le sujet de la formation professionnelle occupe une place de choix.

FO a réaffirmé au cours des séances de négociation que l’obligation de former ses salariés incombe à l’employeur et qu’un entretien spécifique sur le thème de la formation doit avoir lieu pour chacune et chacun.

FO a rappelé que la volonté des représentants d’employeurs de ne pas établir de lien entre « développement des compétences » et « reconnaissance dans l’emploi » serait un recul manifeste au regard des accords nationaux interprofessionnels de 2003 et 2009…

A suivre…

Et que dire également de la réforme des rythmes scolaires… Comme l’a affirmé FO, cette réforme bâclée a été mise en en œuvre contre une majorité des personnels et des Organisations Syndicales…

Dans cette réforme, FO réitère qu’en faisant glisser les missions d’enseignement confiées à l’Education Nationale vers les communes, cela n’aura pour effet que de créer des inégalités de traitement sur tout le territoire.

Enfin, la confusion qui risque de régner entre « scolaire » et « périscolaire », nous conforte dans le fait que ce n’est pas aux enfants et aux personnels de faire les frais de cette réforme.

Alors dans cette actualité récurrente où les incertitudes, les plans sociaux, les réorganisations non-sécurisées et les tensions passent d’un secteur professionnel à l’autre, il convient que le syndicalisme Libre et Indépendant de FO, se renforce et porte les préoccupations de toutes et tous.

Bonnes fêtes à toutes et tous.

Pour suivre l'actualité de UD FO 69 en temps réel, inscrivez-vous au flux RSS.